Rechercher
  • Collectif des Sportives

[PORTRAIT] - Cyrielle Colin : « Ce que j'aime dans l'athlé, c'est que toute la faute est sur moi »



Piste, saut, lancer ? Cyrielle n'a pas su choisir, et s'est alors tournée vers le combiné, encore appelé heptathlon. Elle pratique donc 7 épreuves : 100 mètres haies, saut en hauteur, lancer de poids, 200 mètres, saut en longueur, lancer de javelot et 800 mètres.

Cela fait maintenant 14 ans que la jeune athlète de 22 ans court :


« Comme tout enfant qui commence l'athlétisme, j'ai un peu tout essayé au début, que ce soit le cross, la piste... Finalement c'est le saut en hauteur qui m'a le plus plu, et je me suis spécialisée en cadette. Puis je suis partie dans un club à Montceaux-les-Mines, où j'ai rencontré un coach spécialisé en lancer qui m'a fait découvrir et aimer cette discipline. J'ai donc abandonné le saut pour le lancer. Quand je suis partie à Dijon pour mes études, j'étais tiraillée entre ces deux spécialités, j'ai donc opté pour le combiné. »

Cyrielle évolue maintenant en épreuves combinées au niveau national, et prépare actuellement les Championnats de France qui ont lieu en juillet. Revenant d'une blessure au ménisque, elle ne pense pas y faire des miracles, mais elle espère quand même finir dans le top 8. 🏆

Un rythme de vie équilibré entre études et sport 🖊

Même à côté de sa pratique de l'athlétisme, elle ne quitte jamais totalement sa passion pour le sport, puisqu'elle fait des études de STAPS, cette année en Master 1 Management du sport. Quand on lui demande si le rythme et l'équilibre entre études et sport ne sont pas trop durs à gérer, elle répond qu'elle est habituée.


Depuis toute petite, Cyrielle a toujours fait beaucoup de sport à côté de l'école, elle a donc adapté son rythme de vie en fonction. L'athlétisme fait partie intégrante de la vie de la jeune étudiante :


« J'ai déjà essayé des sports d'équipe, mais ce n'est pas pour moi du tout. Ce que j'aime dans un sport individuel comme l'athlé c'est que quand ça marche pas, c'est uniquement de ma faute, et il n'y a que moi qui peut changer les choses pour faire en sorte d'évoluer et de progresser » confie Cyrielle.

Son engagement au Collectif : une évidence

Consciente depuis longtemps des inégalités entre filles et garçons dans le sport, elle n'y a pourtant pas été trop confrontée en athlétisme, qui reste un sport assez égalitaire comparé à d'autres. Mais Cyrielle s'engage quand même dans la lutte contre ces discriminations, en rejoignant le Collectif des Sportives :


« Je suivais de loin et je trouvais que c'était une belle initiative, c'était quelque chose qui me tenait à cœur. Quand ils sont passés à Dijon, j'y suis donc allée, et je n'ai plus quitté le Collectif depuis ! »
32 vues
DELPHINE 
JARIEL

Voile

PORTRAIT DE LA SEMAINE 
  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • LinkedIn - Black Circle

© Le Collectif des Sportives

lecollectifdessportives@gmail.com

31000 TOULOUSE

0674973177

Contactez-nous

decathlon.jpg
bnp.jpg
axa.png
sncf.png
regiojn occitanie.png
conseil departemental.png
cryo control .jpg
café oz.jpg
stratégia_avocats_edited_edited.jpg