Rechercher
  • Collectif des Sportives

[PORTRAIT] Maeva Danois, la détermination au bout des doigts.


Alors qu'elle était encore dans sa poussette, la jeune normande arborait déjà les pistes d'athlétisme. Avec un papa entraîneur et une maman spécialiste du 10km, difficile pour Maeva d'échapper à ce sport. Et depuis petite elle court, bien entourée, ne pouvant plus s'arrêter : « C'est petit à petit devenu une passion, puis une véritable drogue » confie la coureuse. 🏃‍

Spécialité 3000m steeple Maeva est très vite attirée par la discipline du 3000m steeple : « Ce que j'aime ce sont les obstacles, car je m'ennuyais sur le plat. Ils rythment mes courses. » Avec un record à 9min40, elle détient le record espoir et est également Championne de France 2017. Mais après une rupture du ligament croisé en 2018, la demi-fondeuse a passé une année difficile. Elle peut enfin se fixer des nouveaux objectifs, et pas n'importe lesquels : « J'avoue que j'adorerais me qualifier pour les Jeux Olympiques, c'est le seul championnat qui manque à mon CV de sportive. Mais cette année j'ai déjà le Championnat d'Europe qui m'attend, c'est une année attractive en termes d'objectifs. » sourit-elle.

Un quotidien à l'INSEP rythmé entre études et entraînements Comme si cela ne suffisait pas d'être une athlète de haut niveau, Maeva fait en parallèle une école de pédicurie-podologie. Grâce à l'INSEP où elle évolue depuis 5 ans, la jeune coureuse de 26 ans bénéficie d'un emploi du temps aménagé : « Je suis en cours le mercredi et le jeudi, et les 5 autres jours je me consacre pleinement aux entraînements. » explique-t-elle. Et tout ça supervisé par son coach Adrien qui la suit depuis le début, et grâce à qui elle peut tout gérer. Car ce n'est pas de tout repos... Environ 4 heures d'entraînement non stop par jour. Plus de la musculation 🏋️‍♀️, de la natation 🏊‍♀️ et du vélo 🚴‍♀️ en complément, même si c'est quand même l'athlétisme où Maeva « se sent la meilleure ». Elle sait qu'elle peut compter sur son coach, qui lui prépare des entraînements ludiques : « Le plus important c'est de s'amuser ! Avec lui je pose mon cerveau, et j'exécute » rigole-t-elle. La sportive peut aussi s'appuyer sur sa famille, certes restée en Normandie, mais toujours derrière elle et partageant sa passion.

Son soutien au Collectif Après avoir rencontré Allan, fondateur du Collectif des Sportives, elle a été captivée par ses mots et s'est tout de suite sentie concernée. « Je pense que c'est très important de parler des problématiques que rencontrent les sportives de haut niveau, et de les aider à les surmonter. » Consciente qu'elle ne pourra pas faire du haut niveau toute sa vie, Maeva a donc fait des études pour préparer la suite. Elle soutient donc tout particulièrement le Collectif dans l'accompagnement des sportives pour leur reconversion, et les encourage à préparer un double projet.






128 vues
DELPHINE 
JARIEL

Voile

PORTRAIT DE LA SEMAINE 
  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • LinkedIn - Black Circle

© Le Collectif des Sportives

lecollectifdessportives@gmail.com

31000 TOULOUSE

0674973177

Contactez-nous

decathlon.jpg
bnp.jpg
axa.png
sncf.png
regiojn occitanie.png
conseil departemental.png
cryo control .jpg
café oz.jpg
stratégia_avocats_edited_edited.jpg